Sélection

La chute mais pas la fin

Il n`y a en réalité aucune raison de ne pas se réjouir de la fin de la tyrannie saddamique. Tant de crimes ont été commis par Hussein et ses sbires. Mais des crimes longtemps tolérés et même soutenus par les démocraties occidentales. Si bien que la foule de Bagdad peut dans un même temps laisser éclater sa joie de ne plus avoir à craindre la répression du raÏs et nourrir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion