Sélection

A demi rassuré

On voudrait applaudir franchement à l`annonce du Gouvernement genevois hier de nommer trois personnes indépendantes pour investiguer objectivement sur les (dys)fonctionnements de la police ayant mené aux brutalités du samedi 29 mars à la gare de Cornavin. Là une heure après la dissolution d`une manifestation anti-OMC tranquille des militants rentrant chez eux ont été confrontés à un fort contingent d`agents venu «protéger le public et les biens». La suite est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion