Livres

Les illusions perdues

Ni mémoires ni essai, Le Fond de l’encrier forme une mosaïque où Bertrand Baumann évoque des personnes qu’il aime rencontrer, ses lectures et garde vivant le souvenir d’êtres que la mort lui a ravis.
Les illusions perdues
Chroniques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion