Cinéma

Lex Netflix: «Les 4% sont un minimum vital»

Au-delà de la polémique, le producteur Jean-Marc Fröhle, revient sur les enjeux liés à la Lex Netflix.
Lex Netflix: «Les 4% sont un minimum vital»
L’Italie demande aux plateformes de réinvestir 20% de leurs bénéfices, la France 26%. KEYSTONE
Cinéma suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion