Scène

«Sois forte ma fille!»

Du 12 au 16 janvier, le festival Encirqué! visibilise les femmes de cirque et propose un chantier féminin et féministe en Valais. Interview de sa directrice, Sarah Simili.
«Sois forte ma fille!» 1
Tania Simili et Jean-Luc Piraux dans "Boutès", création qui ouvre le festival mercredi soir. DOMINIQUE SCHRECKLING
Discriminations

Les arts du cirque n’échappent pas aux discriminations de genre. Les femmes y éprouvent davantage de difficultés à être (re)connues, faire valoir leurs droits et asseoir une légitimité artistique. Situation rendue plus complexe encore sur le territoire helvétique, où le cirque contemporain ne jouit pas d’une reconnaissance officielle et ne dispose pas de formation diplômante. Pionnier à reconnaître la discipline, le Valais fait figure d’exception. Premier du genre en Suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion