Genève

«Juste avant Noël, c’est une honte»

Licenciées à la veille de Noël, les neuf employées des magasins Pimkie à Genève et à Crissier se retrouvent sans revenus à la suite de la liquidation de l’enseigne en Suisse. Témoignages.
«Avant Noël, c’est une honte» 1
Défendues par le syndicat Syna, les trois employées de Pimky Praille ont été brutalement licenciées à la veille de Noël. ( de g à dr.): Laurence, Georgie et Emelyne. CEDRIC VINCENSINI
Faillite

«Je suis écœurée!» Ce cri du cœur, c’est celui de Laurence, ancienne responsable du magasin de vêtements Pimkie situé dans le centre commercial de la Praille. Avec ses huit collègues des deux derniers points de vente de l’enseigne en Suisse, à Genève et à Crissier (VD), elles ont appris leur licenciement avec effet immédiat mardi après-midi, lors d’une réunion téléphonique avec leur chef chargé de la région Rhône-Alpes et la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion