International

Surmortalité limitée pour la malaria

Surmortalité limitée pour la malaria
L’OMS a récemment validé la généralisation du premier vaccin contre la malaria, testé dans trois pays africains, pour tous les enfants. Près de 2,5 millions de doses ont été administrées depuis deux ans et plus de 800 000 personnes ont reçu au moins une d’entre elles. KEYSTONE
OMS

Les pays endémiques à la malaria ont pu éviter le pire pendant la première année de coronavirus. Deux tiers des 69 000 décès supplémentaires sur un an sont liés aux perturbations pendant la pandémie, a déclaré hier à Genève l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au total, près de 630 000 personnes ont succombé l’année dernière de la malaria. Pendant le même laps de temps on a dénombré quelque 1,8 million de mort·es

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion