Livres

L’art de se mettre à nu

Cette chronique littéraire a été écrite par un étudiant en Lettres de l’université de Genève, dans le cadre d’un atelier d’écriture animé par Magali Bossi et Natacha Allet.
L’art de se mettre à nu
Roman autobiographique

Signé par Claudia Durastanti, L’Etrangère retrace les souvenirs les plus marquants de la vie de l’autrice. Née de parents sourds, Claudia grandit dans un environnement instable, caractérisé par les va-et-vient de sa famille entre le quartier italien de Brooklyn et un village rural de Basilicate, en Italie. Le récit suit son passage de l’enfance à la vie adulte. Claudia est obsédée par les livres. Sa mère, quant à elle, est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion