Scène

La partition, mystère de la création

Partition(s) est la lecture-performée d’un échange entre Victor Lenoble et François Gremaud réfléchissant à la notion de «partition». Ludique, roué et pertinent.
La partition, mystère de la création
Le volubile François Grémaud invite son complice, le taiseux Victor Lenoble, à imaginer une correspondance «qui irait de rebond en rebond», comme les répliques d’une «sorte de conférence». DR
Lausanne 

Une partition peut-elle en engendrer une autre? Comment une simple correspondance autour de cette question permet-elle de suivre de manière fragmentaire l’élaboration progressive d’idées, de possibles et d’un spectacle autour d’un thème? C’est le pari réussi de Partition(s) de François Grémaud et Victor Lenoble, visible à l’Arsenic. Son dispositif scénographique épuré met en valeur la dynamique des idées qui viennent – ou pas – en s’écrivant. Le même duo y présente aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion