Musique

Batida, une hydre à mille sons

Du 22 au 24 octobre, ­l’ensemble genevois fête ses dix années (+1) d’explorations sonores.
Batida, une hydre à mille sons
Les cinq instrumentistes se sont ­recontré·es à la HEM. MEHDI BENKLER
Festival 

Un cocktail, le rythme de la bossa nova et le verbe battre: «Ces définitions du mot ‘Batida’, on les aime toutes», confie Alexandra Bellon, percussionniste et membre de l’ensemble ainsi baptisé. Depuis 2010, le collectif genevois, formé de trois percussionnistes et deux pianistes (Alexandra Bellon, Anne Briset, Jeanne Larrouturou, Viva Sanchez Reinoso Morand, Raphaël Krajka), arpente les chemins de la musique contemporaine écrite et de l’improvisation. Tout en se glissant,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion