Cinéma

Amours militaires

Loin de la mythologie de la Légion étrangère, Rachel Lang se penche sur la vie de couple des soldats et de leurs épouses dans Mon Légionnaire.
Nika (Ina Marija Bartaité) et Vlad (Aleksandr Kuznetsov) dans «Mon Légionnaire» de Rachel Lang. SISTER DISTRIBUTION
Cinéma français

Le titre évoque la fameuse chanson interprétée par Piaf puis Gainsbourg. L’apparition du comédien Grégoire Collin, comme la scène de lutte homoérotique à la fin, renvoient au Beau Travail de Claire Denis. Dans son second long métrage, après Baden Baden en 2016, Rachel Lang délaisse pourtant l’univers fantasmatique associé à la Légion étrangère au profit d’une approche plus réaliste. Officier à l’armée, la cinéaste française sait de quoi elle parle,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion