Genève

Le climat et la place financière en face à face

Ce vendredi marque une nouvelle journée d’action internationale pour la Grève du climat. A Genève, une fresque participative est réalisée sur la place de Bel-Air.
Le climat et la place financière en face à face
La fresque participative représente une carte des zones de la Terre qui deviendraient inhabitables d’ici à 2100. LMV
Grève du climat

«Bien sûr, le lieu est symbolique.» Les activistes genevois·es de la Grève du climat n’ont pas choisi la place de Bel-Air pour rien. Au travers de la réalisation d’une fresque participative, en l’honneur d’une nouvelle journée d’action internationale, le mouvement veut directement pointer du doigt les acteurs de la place financière suisse, présents à quelques mètres de là. «Ces entreprises polluent vingt fois plus que la population suisse. C’est bien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion