Suisse

Des excuses pour avoir interdit la langue des signes

Ce jeudi, Journée internationale de la langue des signes, les écoles pour sourd·es de Suisse et les organisations faîtières s’excuseront publiquement pour la répression de cette langue.
Des excuses pour avoir interdit la langue des signes
Dans le canton de Vaud, les députés du Grand Conseil ont accepté en février une initiative visant à faciliter le quotidien des personnes sourdes. Photo: manifestation pour davantage d'informations accessibles en langue des signes en mai 2020 à Yverdon. KEYSTONE
Handicap

Le 23 septembre marque la Journée internationale des langues des signes. À cette occasion, les écoles pour sourds de Suisse et leur organisation faîtière Sonos s’excuseront publiquement pour la répression de la langue des signes qui a eu lieu pendant des décennies dans les établissements d’enseignement pour sourds. En 1880, lors du congrès international des éducateurs pour sourds qui a lieu à Milan, une résolution est prise: la langue des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion