International

La période d’incertitude se poursuit

Le départ d’Angela Merkel ne devrait pas trop changer l’attitude de l’Europe vis-à-vis de la Suisse.
La période d’incertitude se poursuit
Angela Merkel, une «voisine» de poids pour la Suisse, ici avec Simonetta Sommaruga. KEYSTONE
Allemagne

Le 26 septembre, les élections fédérales en Allemagne marqueront la fin de l’ère de la chancelière Angela Merkel après seize ans. Son ou sa successeur·e assumera un rôle de leader au sein de l’UE. Mais il est peu probable que cela change grand-chose à la politique de l’UE envers la Suisse. Sans l’Allemagne, rien ne va à Bruxelles. En tant que cheffe de gouvernement ayant le plus d’ancienneté – elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion