Genève

Le féminisme sera révolutionnaire ou ne sera pas

Dans le cadre du cycle Penser l’émancipation, la sociologue et militante féministe Aurore Koechlin sera à Genève mercredi pour évoquer la quatrième vague féministe.  
Le féminisme sera révolutionnaire ou ne sera pas
Pour Aurore Koechlin, la quatrière vague féministe trouve ses origines en Amérique latine, à travers l’appel international Ni Una Menos. KEYSTONE
Féminisme

Doctorante en sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la militante féministe Aurore Koechlin travaille sur la gynécologie médicale en France. Mercredi soir11Mercredi 1er septembre, 20 h, salle du Théâtre en rond (Théâtre St-Gervais, 5 rue du Temple, 3e étage)., elle évoquera à Genève son livre La révolution féministe, qui propose une stratégie conjuguant la lutte des classes au combat pour l’égalité des genres. Le féminisme est révolutionnaire ou n’est pas, soutient votre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion