Musique

Nox Orae brille de (presque) tous ses feux

Pointu et à taille humaine, le festival vaudois se maintient avec une affiche enviable, malgré les désaffections liées à la pandémie.
Nox Orae brille de (presque) tous ses feux
Le staff du festival Nox Orae a dû faire preuve de persévérance pour trouver de nouvelles têtes d'affiche après des annulations en cascade ces dernières semaines. GABRIEL MONNET
Festival 

Nox Orae a toujours fait des miracles avec peu. En quelques années, le festival du Jardin Roussy, sur les quais de La Tour-de-Peilz, s’est imposé comme une des têtes chercheuses du paysage festivalier romand. Et cela sans renoncer à sa convivialité de «Petit Poucet», la jauge plafonnant à 1500 personnes face à une scène unique permettant d’apprécier tous les concerts. Slowdive, Warpaint, Deerhoof, Ariel Pink, Junip, Bombino, Goat, Thurston Moore, The

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion