Égalité

Le Conseil suisse de la presse tance un journal

Le quotidien argovien Aargauer Zeitung avait qualifié la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, nommée à la tête de l’OMC, de grand-mère.
Le Conseil suisse de la presse tance un journal
Ancienne ministre des finances et des affaires étrangères du Nigeria, Ngozi Okonjo-Iweala a été nommée à la tête de l’Organisation mondiale du commerce en février dernier. KEYSTONE
Discrimination

En février dernier, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a été nommée à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Elle a notamment été ministre des finances et des affaires étrangères du Nigeria. En titrant l’article relatant cette nomination «Cette grand-mère devient la nouvelle patronne de l’Organisation mondiale du commerce», le quotidien argovien Aargauer Zeitung s’est rendu coupable de discrimination, a estimé le 17 août le Conseil suisse de la presse.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion