«Ça touche à l’humain»

Thierry Dias, recteur de la Haute Ecole pédagogique vaudoise, explique pourquoi la jeune génération se tourne volontiers vers l’enseignement. Quelles sont concrètement les actions entreprises par la HEP Vaud pour mettre en valeur la profession d’enseignant? Thierry Dias: Nous ciblons différents publics. Citons la journée découverte destinée aux gymnasiens, qui attire chaque année beaucoup de jeunes à la HEP. Nous faisons des campagnes de promotion dans l’espace public. Nous investissons

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion