Religions

L’Eglise réformée reconnaît les abus de Gottfried Locher

Une commission d’enquête de l’Eglise réformée reconnaît les abus de l’ancien président de l’Eglise évangélique réformée.
L'Eglise réformée reconnaît les abus de Locher
La commission a formulé dix-sept recommandations d'ordre institutionnel, juridique, financier, déontologique, ainsi que de l'éthique procédurale (photo d'illustration). KEYSTONE
Eglise réformée

L’ancien président de l’Eglise évangélique réformée, Gottfried Locher, a porté atteinte à l’intégrité sexuelle, spirituelle et psychologique d’une ancienne collaboratrice, reconnaît mercredi la commission d’enquête temporaire. Les abus de tous types sont manifestes. Selon les conclusions de la commission temporaire, l’attitude de M. Locher était abusive, a expliqué aux médias sa présidente Marie-Claude Ischer. «Les messages étaient contradictoires, les relations personnelles et professionnelles n’étaient pas clarifiées.» Par ailleurs, la posture

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion