International

Violences du passé, choc actuel

Les découvertes sur les crimes commis au sein des pensionnats pour Autochtones, où des milliers d’enfants arrachés à leur famille ont disparu, bouleverse la société canadienne.
Violences du passé, choc actuel
Vers 1910, photo d’élèves de l’école industrielle indienne de Red Deer, en Alberta, issue des archives de l’Église unie du Canada. KEYSTONE
Canada

Organiser une levée de fonds, tourner le dos à l’Eglise, s’informer davantage: le récent scandale des pensionnats pour Autochtones a provoqué un électrochoc pour de nombreux Canadiens. Ils veulent désormais «connaître la vérité» pour faire avancer la réconciliation. C’est définitivement un tournant», estime Ghislain Picard chef des communautés autochtones du Québec et du Labrador. «Les gens sont plus sensibles maintenant. Ils veulent connaître la vérité» de ce sombre chapitre du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion