Genève

«Fidéliser les donneur·euses de sang»

Aux HUG, les dons de sang ont retrouvé les chiffres d’avant la crise du Covid-19. Pourtant, Genève continue de dépendre d’autres cantons. Reportage.
«Fidéliser les donneur·euses de sang» 1
Au centre de transfusion sanguine des HUG, le don de sang prend environ une heure en tout. CEDRIC VINCENSINI
Reportage

Bien qu’ils repartent à la hausse, les dons du sang à Genève continuent d’être ponctuellement victimes de pénuries, notamment en raison de la crise sanitaire mais aussi des vacances. Si un équilibre semble se dessiner entre les besoins et les dons, les Hôpitaux universitaires genevois (HUG) peinent à fidéliser des donneur·euses régulier·ères. «Des fois ça pique un peu, mais rien d’insurmontable», confie Claude Helbling, donneur venu pendant sa pause de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion