Genève

«Une zone de non-droit»

Fêtes sauvages, rassemblements alcoolisés, bagarres… le voisinage de la plaine de Plainpalais n’en peut plus et demande aux autorités d’agir contre les nuisances sonores qui pourrissent leur sommeil.
«Une zone de non-droit»
Le voisinage documente les nuisances nocturnes. Ici une photo prise le dimanche 13 juin à 00h50. LDD
Plainpalais

«Grâce aux pluies torrentielles, j’ai dormi placidement toute la nuit, Dieu merci!» confie mardi matin Antonio*, dont l’appartement donne sur la plaine de Plainpalais, devenue «une zone de non-droit», selon Valérie*, sa voisine. Dimanche, des riveraines et des riverains ont envoyé un énième appel à l’aide aux autorités pour qu’elles mettent fin aux fêtes et rassemblements nocturnes qui pourrissent la vie du quartier depuis des années. Le manque de sommeil

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion