Cinéma

Mère nature en colère

Au NIFFF, une horreur verte témoigne de préoccupations écologistes. Aperçu avec cinq longs métrages en compétition internationale.
Mère nature en colère 4
"In the Earth" de Ben Wheatley, «un fantasme horrifique doublé d’une expérience sensorielle». PROTAGONIST PICTURES
Fantastique

L’an dernier, le Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) se repliait sur une édition en ligne, victime d’une pandémie annoncée par moult films post-apocalyptiques. Par le jeu de l’anticipation, le cinéma fantastique nous prédit souvent un avenir dystopique et fustige volontiers la folie des hommes. Ancré dans le réel, le genre se fait sismographe des peurs et dérives contemporaines. «Dans les années 2000, le terrorisme et la pollution

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion