Religions

Abus sexuels: une commission plus indépendante

La commission Ecoute, conciliation, arbitrage, réparation pour la Suisse romande considère la prolongation du Fonds d’indemnisation pour les victimes d’abus sexuels prescrits comme un «pas important réalisé par l’Eglise catholique envers ses victimes».
Indemnisation forfaitaire souhaitée
Une cérémonie de prière et de pénitence en faveur des victimes d’abus sexuels dans l’Eglise, en 2016 à Sion. KEYSTONE/ARCHIVES
Abus sexuels

Jeudi 24 juin, la CECAR prenait position sur la prolongation du Fonds d’indemnisation pour les victimes d’abus sexuels prescrits. La commission Ecoute, conciliation, arbitrage, réparation pour la Suisse romande (CECAR) considère qu’il s’agit d’un «pas important réalisé par l’Eglise catholique envers ses victimes». Elle salue la position de l’Eglise qui continue «à prendre ses responsabilités» pour les actes commis par certains de ses représentants. A mi-juin, la Conférence des évêques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion