International

Quasi unanimité contre l’embargo

A l’ONU, les Etats-Unis se sont retrouvés bien isolés à l’heure de défendre leur régime de sanctions à l’égard de Cuba. Un embargo aux coûts sociaux et économiques croissants pour l’île socialiste.
Quasi unanimité contre l’embargo
Entraves au commerce et exclusion des circuits financiers auraient coûté, d’avril 2019 à fin 2020, plus de 9 milliards de dollars à l’économie cubaine pour un PIB annuel d’environ 100 milliards. Au total, La Havane calcule que les 59 années d’embargo ont privé les Cubains de près de 148 milliards de dollars (à prix constant). KEYSTONE
Cuba

Les sanctions économiques imposées à Cuba par son voisin étasunien ont pour dernier défenseur l’Etat d’Israël. Pour la vingt-neuvième fois, l’Assemblée générale des Nations Unies a voté mercredi une résolution demandant la levée de l’embargo par 184 voix contre deux «non» et trois abstentions (Brésil, Colombie et Ukraine). La condamnation de la politique de Washington à l’ONU se répète chaque année depuis 1992, à l’exception de 2020, lorsque la session a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion