Solidarité

La faim et l’armée tenaillent le Tchad

Un tiers de la population tchadienne connaît une grave crise alimentaire alors que les militaires ont pris le pouvoir à N’Djamena, avec le soutien de la France. Décryptage.
La faim et l’armée tenaillent le Tchad
Emmanuel Macron a reconnu, lors des funérailles d’Idriss Déby Itno, le régime issu du coup d’Etat militaire. Une position qui n’as pas surpris la société civile tchadienne. KEYSTONE
Analyse

Le Tchad semble chaque jour sombrer un peu plus. Après la mort, le 19 avril, du président Idriss Déby Itno, qui tenait le pays d’une main de fer depuis plus de trente ans, et la prise du pouvoir par son fils Mahamat Idriss Déby et l’armée, c’est la situation humanitaire de plus de 5,5 millions de ses habitants qui occupe le devant de la scène internationale. Au début du mois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion