Neuchâtel

Ecartée d’un poste par crainte de grossesse

Une ancienne employée d’un fast-food accuse son employeur de l’avoir écartée d’un poste de manager, sous prétexte qu’elle pourrait devenir enceinte.
Ecartée d’un poste par crainte de grossesse
Une ancienne employée d’un fast-food du Littoral Neuchâtel estime ne pas avoir obtenu un poste plus élevé en raison de sa qualité de femme et parce qu’elle avait annoncé à sa supérieure son projet de se marier. KEYSTONE/Gaetan Bally
Loi sur l'égalité

Le Tribunal civil de Neuchâtel tranchera prochainement au sujet d’une potentielle violation de la Loi sur l’égalité. Une ancienne employée d’un fast-food du Littoral Neuchâtel estime ne pas avoir obtenu un poste plus élevé en raison de sa qualité de femme et parce qu’elle avait annoncé à sa supérieure son projet de se marier. Elle est accompagnée dans sa démarche par le syndicat Unia. L’audience s’est tenue le 31 mai

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion