Solidarité

La «voix des travailleurs» muselée au Qatar

Malcolm Bidali, alias Noah, tenait un blog racontant la vie des migrant·es au Qatar. Son arrestation demeurée sans explication inquiète les ONG et ses camarades de galère.
La «voix des travailleurs» muselée
La dénonciation des conditions de travail des travailleur·euses d’origine étrangère, relayée par les organisations de défense des droits humains, dérange le pouvori qatari alors que le pays doit recevoir fin 2022 la première Coupe du monde organisée au Moyen-Orient. KEYSTONE
Qatar

Agé de 28 ans, Malcolm Bidali est devenu durant la pandémie de Covid-19 l’improbable porte-voix des travailleurs et travailleuses d’origine étrangère au Qatar. Ce Kényan, agent de sécurité employé par le fournisseur de main-d’œuvre GSS Certis International, raconte sous le pseudonyme «Noah» le quotidien de ces personnes, probablement au nombre de 2 millions, sans qui la vie de cet émirat d’environ 300 000 ressortissant·es serait à l’arrêt. De rares récits à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion