Scène

Robert Walser visité par Gisèle Vienne

La mise en scène minimaliste, sensorielle de L’Etang, à Vidy, marque notamment par son partage des voix inspiré et varié chez la comédienne Adèle Haenel.
Robert Walser visité par Gisèle Vienne
Des ados perdus, yeux clos dans une conscience et perception de soi ­altérées. ESTELLE HANANIA
Théâtre

L’Etang est un récit walsérien de jeunesse dépliant un faux suicide mis en scène et abîme par Fritz. Ce fils adolescent désire éprouver amour maternel et poids mortifère des conventions sociales. Walser arpente avec exubérance le minuscule. ­Celui-ci relève d’un rapport aux secrets, inconscients, silences, non-dits et d’un goût pour les extrêmes au fil de l’infinie virtualité de sa phrase. Ce que rend avec une précision clinique la mise en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion