Scène

L’animal social par Nicole Seiler

Au Grütli, à Genève, puis au TPR de La Chaux-de-Fonds, The rest is silence de la chorégraphe lausannoise s’impose comme une fresque humaine. De quoi magnifier ou avilir l’être, doué d’un corps et surtout d’une voix. Déconcertant.
L’animal social par Nicole Seiler
Les sept danseuses et danseurs de "The rest is silence" effectuent un travail vocal inouï. JULIE MASSON
Danse

Faire communauté et bâtir un édifice social, les appuis, le socle et les ponts qui relient chacun des maillons de la chaîne. Stabiliser la structure et permettre à tous ses éléments d’exister ensemble et de manière interdépendante. L’homme (et la femme) est un animal politique, affirmait Aristote. La chorégraphe Nicole Seiler ne dit pas autre chose dans The rest is silence. S’asseoir autour d’une flamme dans une sorte de rituel

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion