Solidarité

Brésil: «L’urgence est de sauver des vies»

Face aux fléaux de la pandémie et de la faim, le Mouvement des sans-terre (MST) s’est mué en réseau de solidarité distribuant des aliments dans les quartiers pauvres.
«L’urgence est de sauver des vies»
Les paysan·nes du MST distribuent des vivres dans les quartiers pauvres urbains. LDD
Brésil

Crise sanitaire, paupérisation et insécurité alimentaire forment au Brésil un triangle létal attisé par la politique négationniste du gouvernement de Jair Bolsonaro. Cette conjoncture dramatique a forcé le Mouvement des sans-terre (MST) à revoir ses priorités, explique Neuri Rossetto, membre de la direction nationale du plus grand mouvement social du pays. Délaissant temporairement les mobilisations de masse, ses militant·es prodiguent matériel et conseils sanitaires dans les campagnes et les périphéries

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion