Genève

Pas d’extension du droit de vote pour les étrangers et les étrangères

La participation politique des étrangers et des étrangères de Genève, qui représentent plus de 40% de la population, n’est toujours pas possible au niveau cantonal.
Pas d’extension du droit de vote pour les étranger·ères
Le parlement a rejeté l’entrée en matière sur un projet de loi visant à octroyer le droit de vote et d’éligibilité aux personnes étrangères résidentes en Suisse depuis plus de huit ans au niveau cantonal. KEYSTONE
Droit de vote

Les étrangers et étrangères résident·es en Suisse depuis plus de huit ans ne pourront toujours pas voter au niveau cantonal. Le Grand Conseil a refusé vendredi soir d’étendre leurs droits politiques par 49 voix contre 48. C’est en effet par une seule voix que le parlement a rejeté l’entrée en matière sur un projet de loi visant à octroyer le droit de vote et d’éligibilité au niveau cantonal. Une seule

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion