Économie

La Suisse souffre du peu d’inflation

La BNS maintient ses taux négatifs en raison de la faiblesse du renchérissement et du franc trop fort.
La Suisse souffre du peu d’inflation
Le président de la BNS, Thomas Jordan, met tout en œuvre pour soutenir l’économie suisse alors que les pressions sur le franc demeurent fortes. KEYSTONE
Politique monétaire

La Banque nationale suisse (BNS) a décidé jeudi de maintenir son taux directeur dans le négatif, à –0,75%, inchangé depuis début 2015. Prise lors de son examen trimestriel de la situation économique et monétaire, cette décision s’accompagne de la prolongation de deux autres mesures en vigueur depuis ­plusieurs années, la disponibilité de la BNS à intervenir sur les marchés financiers pour as­surer la stabilité du taux de change du franc

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion