Le mot de la traductrice. Elsa Cailletaud

Le mot de la traductrice. Elsa Cailletaud
Photo GEORGES CAILLETAUD

Cercando il mio nome est un portrait en clair-obscur. Par une prose compacte dépourvue de virgules – un courant de conscience vif qui ne la laisse pas reprendre son souffle –, Anna, la narratrice, se raconte. Endeuillée par la perte de son père, elle évoque des souvenirs qui prennent place dans sa Naples natale avec une langue douce, métaphorique et parsemée de dialecte, par laquelle les contours sont estompés, comme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion