International

Condamnations pour l’incendie du camp de Moria

Deux Afghans mineurs au moment du feu qui a détruit en septembre le camp de Moria, sur l’île de Lesbos, ont été condamné à cinq ans de prison ferme. Quatre autres sont encore en détention préventive.
Deux jeunes condamnés pour l’incendie du camps de Moria
Deux feux successifs, les 8 et 9 septembre 2020, on ravagé le camp de Moria, sur l'île de Lesbos, où vivaient près de 13'000 personnes. KEYSTONE
Grèce

Deux jeunes migrants afghans ont été condamnés à cinq ans de prison ferme par la cour de Mytilène à Lesbos (Grèce), reconnus coupables d’avoir allumé les incendies qui ont entièrement détruit le camp de Moria en septembre, a indiqué mercredi une source judiciaire. Les deux Afghans, âgés de 17 ans au moment du feu, ont fait appel du jugement après leur condamnation au terme de six heures d’audience mardi soir.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion