Solidarité

L’armée colombienne accusée d’assassinats de masse

La Juridiction spéciale de paix (JEP) considère que plus de 6400 civils ont été grimés en guérilleros puis abattus par l’armée colombienne.
L’armée accusée d’assassinats de masse
Photo prétexte. Keystone
Colombie

Colombie – Plus de 6400 civils ont été sommairement exécutés et présentés comme tués au combat en Colombie, trois fois plus qu’estimé jusque-là dans ce scandale des «faux positifs», a annoncé jeudi dernier la Juridiction spéciale de paix (JEP). Ces crimes ont été commis entre 2002 et 2008 sous la présidence d’Alvaro Uribe. Ce chiffre donne une nouvelle dimension à ce «phénomène macro-criminel», a estimé ce tribunal institué par l’accord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion