Livres

Les rêves à la barre

Dans Ceux qui sont en mer , Michaël Perruchoud, Eric Bulliard et Guillaume Pidancet retracent le Golden Globe 1968-1969, la course «la plus folle de l’histoire de la voile».
Les rêves à la barre
Roman

Michaël Perruchoud a déjà écrit sur le vélo (Bartali sans ses clopes, 2008) et le foot (4-2 pour Ambri, 2018), preuves romanesques – s’il en fallait – que le sport est un sujet aux riches potentialités littéraires. Avec ses traîtres et ses héros pris dans leurs contradictions et engagés à dépasser leurs limites, avec ses obstacles et ses rebondissements, son suspense et ses désillusions, le domaine est éminemment romanesque. Le Golden Globe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion