Genève

Le personnel des EMS est inquiet

Mis sous pression durant la première vague, les employés des EMS craignent désormais pour leur emploi.
Le personnel des EMS est inquiet
«Licencier des personnes qui ont travaillé à flux tendu pendant des années serait inacceptable», a averti le syndicat Unia. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Pandémie

Les résidents des établissements médicaux sociaux (EMS) ont payé un lourd tribut à la pandémie. Plus de la moitié des Suisses décédés du coronavirus habitaient en maison de retraite. Alors que de nombreux lits sont aujourd’hui vides, les employés craignent des licenciements. «Licencier des personnes qui ont travaillé à flux tendu pendant des années serait inacceptable», a averti Manuel Nussbaumer, secrétaire syndical chez Unia, à l’occasion d’une conférence de presse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion