Zone grise
Rien n’est laissé au hasard dans "Diagonale". DR
Cinéma

Zone grise

Avec Diagonale, Anne Thorens signe un premier court métrage intense qui explore les limites du consentement.
Court métrage

Dans une chambre tamisée, deux amants s’embrassent. La caméra suit timidement ce duo vers un lit où ils continuent de s’étreindre passionnément. Prévenante, la jeune femme informe son partenaire qu’elle n’ira pas plus loin sans protection. Frustrés, les corps dévêtus s’éloignent. Mais la tension est palpable et le dialogue déjà rompu. C’est à partir de cet enjeu que la réalisatrice franco-suisse Anne Thorens construit son court métrage Diagonale. Le film,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion