Genève

«Cas d’école de la corruption»

Le Ministère public genevois soutient la culpabilité pleine et entière des accusés dans l’affaire Beny Steinmetz. Pour ce dernier, il requiert le maximum possible, 5 ans de prison.
Deux à cinq ans de prison requis contre Beny Steinmetz
Beny Steinmetz (à droite) et son avocat Marc Bonnant. KEYSTONE
Procès Steinmetz

Il n’existe pas de dossier de corruption plus parfait que celui-ci. Plus, vous n’aurez jamais.» La conclusion du Ministère public genevois, adressée aux juges dans ce quatrième jour de procès, et après six heures de réquisitoire, résume l’amoncellement de documents, enregistrements et emails qui font la complexité de l’affaire Steinmetz – du nom du magnat des mines poursuivi à Genève pour corruption et faux dans les titres. Un imbroglio qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion