Économie

«Coop doit être plus démocratique»

Un groupe d’activistes cherche à réformer de l’intérieur le plus grand distributeur du pays.
«Coop doit être plus démocratique»
Un groupe de coopérateurs reproche notamment que les conditions pour se faire élire aient été rendues plus strictes. KEYSTONE
Commerce de détail

La gouvernance du groupe Coop est contestée. Un groupe d’activistes rassemblés au sein de l’association Detailwandel (un jeu de mots entre «commerce de détail» et «virage du détaillant») a tenté en octobre dernier de faire élire ses représentants dans les instances du premier distributeur suisse, avec 30,7 milliards de francs de chiffre d’affaires. Leur but était d’introduire un certain nombre de réformes dans le fonctionnement de la plus grande coopérative

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion