Cinéma

Oliver Stone, naissance d’un rebelle

Armée, drogues, Hollywood: le réalisateur et scénariste se raconte dans une autobiographie imposante et passionnante.
Oliver Stone, naissance d’un rebelle
Oliver Stone sur le tournage de "The Doors" (1991). CINEMATHEQUE SUISSE
Autobiographie

Un simple regard posé sur la photo suffit à nous couper le souffle. Juste avant que les notes poignantes de l’Adagio pour cordes de ­Samuel Barber ne s’échappent de l’armoire aux souvenirs. Sur le cliché de couverture de ses mémoires, le cinéaste américain Oliver Stone pose l’air hagard aux portes de la jungle vietnamienne. Dans ses yeux, on lit davantage la sidération que la peur. Nous sommes en 1968, le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion