International

Complot quand tu nous tiens

Depuis l’apparition de rumeurs complotistes, le monde semble coupé en deux et chacun sommé de choisir son camp. Deux sociologues pointent le déficit démocratique.
Complot quand tu nous tiens
Un manifestant pendant un rassemblement contre les mesures sanitaires à Genève, le 12 septembre. KEYSTONE
Société

Dans le sillage de la pandémie actuelle sont apparues une multitude de rumeurs, parmi lesquelles celles mises en scène par Hold-up, une production filmique visionnée par 3 millions de personnes deux jours après son lancement. Mais comment la rhétorique conspirationniste naît-elle, et surtout, quand trouve-t-elle un terrain accueillant? Pour Laurence Kaufmann, professeure à l’université de Lausanne, et Cédric Terzi, enseignant à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), les accusations

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion