Genève

Le «fiasco» du dépôt d’art se poursuit

Après plusieurs déconvenues, le Carré Vert, dépôt d’œuvres d’art pour les collections des musées de la Ville, pourrait coûter plus de 8 millions de francs supplémentaires.
Le «fiasco» du dépôt d’art se poursuit
En sous-sol de l’ancien site d’Artamis, le dépot souffre aussi de l’humidité, due à sa proximité immédiate avec le Rhône. JPDS
Ville de Genève

Le dépôt d’œuvres d’art du Carré Vert, sur l’ancien site d’Artamis, fait encore parler de lui pour les mauvaises raisons. Après des dépassements financiers liés à la dépollution des sols (10 millions de francs), des problèmes d’étanchéité découverts alors que les collections des musées de la Ville emménageaient à peine, on découvre, à la suite des révélations de la Tribune de Genève, que le contribuable pourrait payer encore 8,3 millions

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion