Religions

«Ma foi m’aide à voir l’autre»

Aujourd’hui menacé de mort, le Prix Nobel de la paix et gynécologue Denis Mukwege en appelle à la justice pour les crimes perpétrés dans son pays, la République démocratique du Congo. Interview.
«Ma foi m’aide à voir l’autre»
En RDC, le pays de Denis Mukwege, le pillage des ressources naturelles se fait dans un chaos total. Keystone-archives
Militance

Prix Nobel de la paix 2018, le gynécologue Denis Mukwege est connu dans le monde comme pour son travail de reconstruction auprès des femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC). Depuis un mois, son hôpital de Panzi, dans la ville de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, dans l’est du pays, est sous protection. Après avoir dénoncé un nouveau massacre à Kipupu en juillet, ce militant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion