Solidarité

La coopération tient bon

Si les fonds publics pour la coopération ont été maintenus, les ONG genevoises ont connu plus de difficultés pour obtenir des fonds privés en raison de la crise liée à la pandémie.
La coopération tient bon
La Marche de l’espoir de Terre des hommes Suisse n’a pu se tenir qu’en version digitale cette année. Malgré un certain succès, il s’agit d’un manque à gagner important pour l’ONG. KEYSTONE/Martial Trezzini
Genève

Lorsqu’une crise survient, le réflexe est de se serrer la ceinture et de soutenir en priorité les personnes les plus proches. Les Genevois ont-ils été moins généreux cette année avec les ONG travaillant pour le développement des populations du Sud? Le confinement a-t-il par ailleurs entravé ces organisations dans leurs recherches de fonds? Les réponses sont nuancées. Si les fonds publics de la Confédération, des cantons et des communes alloués

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion