Cinéma

Dernier bateau pour Busan

Dernier Train pour Busan se distinguait dans le genre du film de zombies. Sa suite, Peninsula, cède à la surenchère en privilégiant l’action.
Dernier bateau pour Busan
Avec ses ­décors dévastés, "Peninsula" verse dans le genre post­­-apocalyptique à la "Mad Max". PRAESENS FILM
Zombies

Fin 2016, Dernier Train pour Busan débarquait sans crier gare au Cinérama Empire genevois. Construit comme un trépidant huis clos ferroviaire, ce film de zombies coréen détonnait dans un genre usé jusqu’à la corde. Son réalisateur Yeon Sang-ho lui donne une suite aujourd’hui, hélas sans retrouver l’originalité du premier opus. Peninsula se déroule quatre ans plus tard, alors que la Corée du Sud envahie par les morts-vivants est désormais coupée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion