Cinéma

Un nœud au creux du ventre

Eliza Hittman touche de manière viscérale en abordant par le biais de l’intime le sujet polémique du droit des femmes à disposer de leur corps.
Un nœud au creux du ventre
Dans la salle d’attente de la clinique, Skylar (Talia Ryder, à droite), tente de distraire Autumn (Sidney Flanigan, à gauche) avec un tour de magie. FOCUS FEATURES
États-Unis

Seule sur scène, grattant les cordes de sa guitare, Autumn, collégienne de 17 ans, chante d’une voix peu assurée le titre «He’s Got the Power» devant un public apathique. Des paillettes argentées maquillent son regard morose. L’air initialement enjoué du groupe pop The Exciters se teinte de mélancolie. Dans le contexte de Never, Rarely, Sometimes, Always d’Eliza Hittman, la chanson ne parle plus d’amour mais d’emprise. Les conséquences du patriarcat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion