Solidarité

Le capital à l’affût

Des politiques publiques visant à répondre à la crise du Covid-19 sont dans le viseur des investisseurs et de leurs avocats. Notamment dans une Amérique latine, durement touchée par la pandémie.
Le Capital à l'affût 1
L’Argentine se débat avec la lourde dette extérieure constituée sous le gouvernement précédent. Le 22 mai, en pleine accélération de la pandémie, le pays sud-américain n’a pu payer les intérêts de ses créances envers plusieurs détenteurs d’obligations, dont le géant étasunien BlackRock. Et ceci, en pleine négociation de toute la dette extérieure argentine, héritée du président libéral Mauricio Macri et se montant, d’après les chiffres du TNI, à 66 milliards de dollars. KEYSTONE
Coronavirus

Epicentre actuel de la crise sanitaire mondiale, l’Amérique latine reste une proie de choix pour les investisseurs étrangers. Durant ces derniers mois, cinq pays du sous-continent ont souffert de chantages au procès ou de coûteuses décisions en pleine catastrophe sanitaire. Les cibles: Pérou, Mexique, Argentine, Bolivie et Guatemala. Les armes: des menaces ou des plaintes devant des tribunaux internationaux d’arbitrage contre des mesures prises durant la pandémie.1Lire aussi notre édition

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion