Genève

La misère cachée s’expose aux Bastions

Quatre photographes montrent leur vision, en plein cœur de la ville, des distributions alimentaires aux plus démunis pendant la crise. Pour que la précarité, d’ordinaire cachée, ne tombe pas dans l’oubli.
La misère cachée s’expose aux Bastions
Les photographies qui s’alignent sur le bord de l’allée centrale des Bastions montrent aussi bien l’aspect logistique impressionnant que le travail des bénévoles et les bénéficiaires de ces distributions. GKN
Photo

Les images de personnes précarisées formant d’interminables files devant les Vernets pour obtenir des biens de première nécessité pendant la crise sanitaire ont fait le tour du monde. Cette misère, d’ordinaire cachée à Genève, l’une des villes les plus riches de la planète, s’est étalée au grand jour ce printemps dans les médias du monde entier. Tout comme la réponse solidaire de citoyens, associations et partenaires publics, qui a permis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion